La multifranchise, une tendance forte

multi_limoges

La multifranchise est en demande croissante en France et La Mie Câline a depuis longtemps décidé d’accompagner cette tendance forte. La Mie Câline compte déjà 24 multifranchisés dans son réseau, à la tête d’un total de plus de 50 magasins. En 2016, 50% des ouvertures du réseau sont concernées contre 30% en 2014. Avec une augmentation de plus de 20% de ses multifranchisés dans son réseau depuis 5 ans, elle a à coeur de les accompagner pas à pas dans cette démarche.

La multifranchise a le vent en poupe au sein du réseau La Mie Câline. Le nombre de multifranchisés ne cesse de croître et la tendance est à la hausse.

Le nombre de multifranchisés a encore connu une forte augmentation en 2016 et le fait que La Mie Câline propose des franchises en périphérie des villes fait partie des facteurs ayant facilité cette tendance récente. Avant, il fallait en effet se positionner sur une ville voisine qui pouvait être à 60 km : « Avec l’avènement des grandes surfaces en périphérie depuis plusieurs années maintenant, nous nous devons d’accompagner nos franchisés vers cette mutation. D’autant que ce concept est moins coûteux car il nécessite moins d’apport financier. Il s’agit là de proposer une alternative au développement de nos franchisés en allant toujours plus à la rencontre de nos clients. Travailler avec les franchisés sur ces projets de multifranchise, c’est aussi les aider à sécuriser leur marché grâce à l’image de marque forte dont profite La Mie Câline », explique Frank-Eric Poulain, Directeur développement à La Mie Câline.

Un autre facteur : la dynamique managériale. Ces multifranchisés pilotent leurs franchises et sont très impliqués au quotidien. Ils encadrent et font aussi confiance aux équipes en place dans leurs magasins. Les demandes de multifranchisés émanent souvent de profils qui, de par leur expérience professionnelle, ont déjà géré des centres de profit multiples. Certains se lancent aussi dans la multifranchise suite au franc succès de leur premier magasin.

Franck Petit et Damien Plante, amis de longue date et déjà multifranchisés à Nantes, possèdent aujourd’hui trois
magasins. Les deux franchisés voient toujours plus grand et ont autant confiance dans l’enseigne que dans la ville, ils nous racontent :

Nous sommes motivés et avons véritablement envie d’aller encore plus loin. La Mie Câline a plus de 30 ans et a
déjà fait ses preuves. Elle a su se remettre en question pour s’adapter à l’évolution de la demande des clients et des besoins de ses franchisés. L’accès à la multifranchise fait partie de ces attentes. Bien sûr, chaque nouvelle ouverture représente un nouveau risque, néanmoins, nous avons réussi à trouver un modèle d’organisation qui
nous convient. Choisir la multifranchise c’est aussi accepter de déléguer et ne plus être constamment derrière son comptoir. Mener une vie professionnelle pleine d’opportunités, voilà ce qui légitime notre investissement
aujourd’hui.

De son côté, Laurent Communeau témoigne lui aussi de son expérience en multifranchise à Limoges :

Avec un volet managérial fort, notre profil de franchisé prend une toute nouvelle dimension dès lors que plusieurs
magasins entrent en jeu. Grâce au modèle en franchise, j’ai pu accéder plus facilement au métier d’entrepreneur
et développer encore davantage les fonctions de manager que j’apprécie tout particulièrement. Aujourd’hui, je possède deux magasins sur Limoges et j’emploie 24 personnes. Recruter les bons profils et former de bons salariés pour porter haut les valeurs et les recettes La Mie Câline, voilà tout l’enjeu et c’est véritablement passionnant.

Toujours proche de ses franchisés et de leur désir d’évolution, La Mie Câline a souhaité accompagner cette tendance grâce à un relationnel fort et un dispositif complet.
Dans une logique de développement anticipé, dès les premières démarches, La Mie Câline considère le potentiel futur possible en termes de multifranchise. Et une fois que les franchisés ont fait leurs preuves sur un premier magasin, La Mie Câline les accompagne s’ils souhaitent aller plus loin. L’accompagnement est très concret et consiste en un dispositif financier, humain et managérial. Le modèle économique et financier est développé de façon collaborative et un accompagnement managérial est proposé. Claire Régent-Zuliani, en charge du recrutement à La Mie Câline, complète : « Avec les franchisés nous parlons dès le début d’avenir et au fil du temps nous voyons avec eux s’ils ont envie de grandir. La multifranchise est à nos yeux un modèle très positif, on cherche vraiment à leur offrir cette possibilité ! »


Toujours dans cette optique, La Mie Câline favorise aussi grandement les échanges d’expériences entre ses franchisés, entre autre en les réunissant régulièrement.

Retour